Lien entre École et jeunes

L’école technique de l’amée de l’air (ETAA), créée en 1916, et installée initialement dans la région bordelaise, a été transférée à Rochefort en 1932, dispersée en 1940, reconstruite à Agadir et Chambéry pendant la guerre, puis finalement regroupée de nouveau à Rochefort à partir de 1945.
Le 9 juillet 1932, Monsieur Albert Lebrun, président de la république, signe le décrèt portant création de l’école des Apprentis Mécaniciens de l’armée de l’Air de rochefort.
Rochefort possédait déjà un centre d’instruction aéronautique miltaire qui formait des pilotes et des mécaniciens pour les avions, hydravions et ballons dirigeables de la marine. L’école nouvellement créée était commandée par un officier des forces supérieures aériennes de terre et placé sous l’autorité du commandant de la marine nationale, responsable aussi de l’aéronautique maritime.
De 1977 à 1981 a lieu le transfert des unités sur le nouveau site de la base aérienne 721 de Saint-Agnant: en juin.
l’escadron d’électronique générale 11/317 quitte les vieilles casernes de Joinville et Charente: en juillet le groupement école electronique 10/317 fait mouvement: en septembre l’escadron télécommunication 12/317 abandonne l’ASTRA (célèbre hangar): en janvier 1978, l’escadron équipement photo armement 13/317 deviendra le 1er avril 1980, escadron calculateur équipements et systèmes de bord 13/317 rejoint à son tour le nouveau site: en séptembre 1979, le groupement école Mécanique 20/317 et l’Escadron Perfectionnement Instruction Militaire et Sport 23/317 (qui deviendra l’Escadron Perfectionnement et Sport le 1er juillet 1981) font mouvement en compagnie d’une partie de l’Escadron Avion 21/317. Le reste de l’escadron avion,c’est à dire la partie école de maintenance, rejoindra début 1980.
Le nouveau site de la base aérienne 721 a été inaugurée par Monsieur Yvon Bourges, ministre de la défense le 9 juin 1978.
L’année 1984 voit se concrétiser « le premier dispositif de resserement de l’armée de l’air » par le transfert sur la base aérienne 721 d’unités de Chambéry, à savoir: le centre pédagogique 83/385; l’escadron cadres de maitrise du service général, qui est intégré a l’escadron perfectionnement et sport; l’Escadron Exploi tants des Transmissions absorbés par l’escadron télécommunication 12.317.
Le 23 juillet 1986 au cours d’une cérémonie nocturne, la base aérienne 721 prend le nom de « Base aérienne Adjudant-Gémot » en présences de nombreuses personnalités civiles et militaires et de la famille de l’Adjudant Gémot.
Au cours de période 1996-1998, l’armée de l »air reserre son format.Rochefort prépare l’arrivée de l’école de formation initiale des sous-officiers en provenance de la base aérienne 726 de Nime-Courbessac. Pour le site, cet évènement nécessitera des aménagements particulièrement important et aura un impact régional majeur.
Le 14 juillet 1998, l’école défile pour la première fois au titre des écoles sur les champs-Elysées à Paris. Cet évènement consacre un peu plus Rochefort dans sa place de creuset historique des sous-officiers militaires de l’armée de l’air, mais la projette aussi dans l’avenir L’école participe aussi chaque année aux cérémonies du 08 mai et du 11 novembre à Paris.
En séptembre 1998, devenu désormais le pole unique de formation des sous-officiers, l’école prend la dénomination »école de formation des sous-officiers de l’armée de l’air ».
L’année 2001, voit le début du transfert du centre école de l’aéronautique navale de Rochefort vers saint-Agnant qui se terminera le 1er juillet 2002. A cette date la direction des formations 00.321, qui succède au groupement d’instruction 00-321, dispose de quatre unités dont trois d’entre-elles sont chargés de dispenser les formations qualifiantes; la division de la formation militaire 01.321, la division des spécialités de soutien 02.321 et la division des spécialités aéronautiques 03.321.
Le 21 juillet 2003 a lieu la première cérémonie de promotion de l’école de formation des sous-officiers de l’armée de l’air qui prend le nom du parrain de la base aérienne; Adjudant Gémot ». La cérémonie est présidée par le chef de l’Etat-major de l’armée de l’air.
Le 25 juin 2004 a lieu le baptême de la promotion 2003 de l’école. La promotion porte le nom de « Adjudant-Gustave Beauvolt », elle s’est déroulée en présence de madame Michèle Alliot Marie, ministre de la défense.
Le 29 juin 2005 a lieu le baptême de la promotion 2004 de l’école. La promotion porte le nom de « Adjudant-René-Cure » elle est présidée par le chef de l’Etat-major de l’armée de l’air. La patrouille de France était présente pour saluer cet évènement majeur.

Écrit par : admin le 30 décembre 2018

Powered by WordPress © AAESOR 721 - 2019